Des tempêtes à la navigation tranquille : les avantages et les inconvénients du transport maritime

24th juillet 2018

Le transport maritime est privilégié pour le fret de longue distance, mais comparé à d’autres options, êtes-vous sûr que ce soit toujours le meilleur choix ?

Le transport maritime a beaucoup à raconter. Pour commencer, il reste la base du commerce international. Les emplois et gagne-pains de milliards de personnes dans les pays en développement dépendent du transport maritime, au même titre que les niveaux de vie dans les pays industrialisés.

Puis il y a les statistiques :

  • Le fret maritime international est responsable du transport d’environ 90 % du commerce mondial
  • Plus de 50 000 navires marchands de 150 nationalités différentes naviguent sur les mers
  • En 2015, on estime que 1 687 millions de tonnes ont été transportées dans environ 177,6 millions de containers

En d’autres termes, le transport maritime est considérable et à ce jour, il domine le transport de marchandises.

Une alternative viable

Cependant, ce n’est pas la seule option. Le transport ferroviaire bénéficie d’un investissement massif (et d’une attention similaire des médias), encouragé par l’initiative « One Belt, One Road » (Nouvelle route de la soie) qui vise à fournir une meilleure connectivité eurasienne grâce à d’importants projets d’infrastructure.

Un projet qui a déjà atteint des jalons importants :

  • L’an dernier, un train a mis cinq mois pour relier le R.-U. et la Chine, avec un changement de conteneurs en raison des différents écartements de voies ferroviaires
  • En mai de cette année, le premier train de la « Route de la soie » est arrivé à Anvers, en Belgique, après avoir quitté le port chinois de Tangshan seulement 17 jours auparavant
  • Il est désormais estimé que la durée du transit ferroviaire entre la Chine et l’Europe sur le parcours ferroviaire de la route de la soie sera comprise entre 14 et 18 jours pour les trains complets, et entre 18 et 21 jours pour les porte-conteneurs uniques

Toutefois, la vitesse n’est pas le seul point à examiner. Comme c’est le cas avec tous les modes de transport, le transport maritime présente un certain nombre d’avantages et d’inconvénients dont il faut tenir compte pour prendre une décision finale.

Transport maritime : les avantages

Commençons par le principal « plus » du transport de chargements en haute mer :

Taille :le transport maritime est évidemment idéal pour transporter des chargements en vrac et de taille importante. En effet, pensez par exemple à des conteneurs remplis des dernières récoltes de bananes, pour lesquels les groupes frigorifiques sont typiquement l’option la plus économique pour les transporter sur une longue distance.

Coût : le transport de chargements par voie maritime est également moins cher que le transport par avion, train ou route (une étude suggère que le transport maritime peut être jusqu’à 2 000 USD moins cher par conteneur que le transport ferroviaire), et aussi moins cher en termes d’entretien

Risques : le transport maritime peut souvent être une solution de secours lorsque le transport terrestre ou ferroviaire est interrompu par des catastrophes naturelles, comme des inondations, des chutes de neige importantes, etc.

Bruit : à l’exception du faible ronronnement des moteurs, les navires sont plutôt silencieux lorsqu’ils naviguent sur les océans et produisent nettement moins de pollutions sonores que les autres modes de transport

Sécurité : les naufrages peuvent constituer un événement médiatique, mais dans les faits, des accidents d’une telle ampleur sont nettement moins nombreux que les accidents associés à des camions et des trains.

Transport maritime : les inconvénients

Ainsi, il existe de nombreux avantages à choisir la navigation sur les océans, les rivières et les lacs du monde comme mode de transport privilégié. Pourtant, le transport maritime n’est pas un long fleuve tranquille et il convient de prendre en considération quelques inconvénients :

Durée : le transport maritime est tout simplement long. Bien sûr, ce n’est pas un problème pour les produits longue conservation, mais pour les marchandises réfrigérées, la durée du voyage met l’accent sur la qualité et la fiabilité de la technologie frigorifique utilisée.

Navigation à vitesse réduite : une activité de plus en plus populaire visant à réduire les coûts de carburant  (réduction estimée de plus d’un tiers) ; les calculs effectués suggèrent que si un navire réduit sa vitesse de 10 %, la puissance de son moteur est réduite de 27 % et l’énergie nécessaire pour le trajet est réduite de 19 %.

Risques : oui, le risque représente à la fois un avantage et un inconvénient, car les navires peuvent être concernés par des conditions météorologiques exceptionnelles (moussons, etc.), des naufrages, la perte de conteneurs etc.

Visibilité : avec votre chargement en mer, il peut être compliqué de surveiller étroitement le taux de progression et l’état du chargement, et ce malgré les avancées technologiques en matière de suivi.

Douanes : le transport maritime implique un nombre important de documents entre l’importateur, l’exportateur, le déclarant en douane, etc.pour autoriser l’entrée au port et l’accès aux eaux internationales.

Envisager toutes les possibilités

Bien entendu, à court-terme, le transport maritime restera le premier choix pour le transport de long distance de produits organiques et toutes les marchandises allant du sucre aux céréales en passant par les fruits et légumes.

Pourle transport de produits réfrigérés, la tendance est la même, car les principaux fournisseurs de technologie, tels que Thermo King, continuent d’innover avec leur gamme de solutions maritimes.

Mais le transport maritime sur de courtes distances est définitivement le changement à venir. De nouveaux modes, en particulier le transport ferroviaire, commencent à offrir les mêmes atouts écologiques que le transport maritime, ainsi qu’un équilibre intéressant entre coût et vitesse, qui permet de distinguer précisément les modes aériens et maritimes.

Trouver sa voie optimale

Le monde du commerce intermodal continue d’évoluer. Alors qu’autrefois les facteurs clés du coût et des délais de livraison permettaient de déterminer qu’une seule option existait, vous disposez désormais d’un éventail d’options pour améliorer votre chaîne du froid.

Pour de plus amples informations, consultez notre page Intermodal.